Depuis quelques mois j’ai l’idée de créer un groupe de lecture. J’ai longuement douté par idiotie d’appréhender et d’anticiper sur le succès qu’il aurait pu avoir. L’important n’est pas la célébrité qui se fige dans l’état d’une apparence, l’important réside dans le partage et le sens qu’on y mettra. Si une personne adhère c’est déjà un énorme point ! Donc j’ai décidé de me lancer lorsque j’ai trouvé quelques titres littéraire à communiquer.

La fonction de l’écrivain est de faire en sorte que nul ne puisse ignorer le monde et que nul ne s’en puisse dire innocent.

Sartre

Peut-être est-ce pour cela que l’on interdit les livres dans certains pays, que l’on n’éduque pas nos enfants, que, les siècles précédents nos classes dirigeantes se réservaient le droit de s’instruire par ces milliers d’ouvrages.

Etre lecteur c’est se construire. Lire c’est commencer, doucement, à s’affirmer en se forgeant des opinions. Lire c’est aussi le droit de voyager, de diminuer son stress de soixante pour cent. Après, de tous ces bénéfices, l’on pourra certainement rétorquer et jeter des stéréotypes : mais la lecture c’est un plaisir qui coûte cher, qui ne sert à rien. Je l’ai entendu dire plusieurs fois celui là. Je retoquerai qu’il est nécessaire de penser et, les livres de tout genre (essais, romans, théâtre, poésie) nous ouvrent des portes pour apprécier les milliers de points de vues que le monde héberge. Et se bâtir le notre en même temps.

Lire donne des armes.

Si je n’avais pas lu, je pense que j’aurai encore plus de problème dans ma vie ; la gestion de mon angoisse perpétuelle, mes émotions en chute libre. Lire m’a appris à être altruiste, à comprendre que les gens ne pensent pas comme moi, qu’ils sont différents de moi mais qu’ils me sont similaires également. Cette action, si simple, incitant notre corps à la détente, notre tête à se concentrer sur les mots ; cette action, si simple, procure des effets garantis pour toute notre vie.

Lire nous change. Et, peut-être est-ce idéaliste de ma part, nous change en des personnes meilleures.

Plus que nous changer, elle réveillera certainement des vocations enfouies, des aspirations à l’écriture, au dessin… elle comblera notre imaginaire, la remplira, nous inspirant, nous aussi à créer.


On ne lit jamais un livre. On se lit à travers les livres, soit pour se découvrir, soit pour se contrôler.

Romain Rolland, L’éclair de Spinoza

Dans un monde devenant de plus en plus inquiétant, j’ai à cœur d’ouvrir ce club de lecture. Lire et écrire offrent du sens, fabriquent des raisonnements et, par là, métamorphose le lecteur. Je proposerai un thème et une sélection de deux livres par mois. Libre à vous de lire les deux ou d’en choisir un. C’est un plaisir que de plonger dans les histoires et ce plaisir doit rester la raison de ce club.

Mes sélections ne sont pas neutres, je l’avoue.

Je m’inspirerai des méthodes de bibliothérapie car lire soigne aussi de certains maux, permet d’atténuer les angoisses et de réfléchir sur nous même et sur les autres. Je sélectionnerai donc des titres aux sujets polyphoniques, universels, qui puissent “parler” à tout le monde.

Je vous propose donc, au mois de JUIN, le thème de l’enfance. J’ai pêché ces deux livres contemporains grâce à l’aide de mon libraire.

Ainsi nous aurons à nous régaler de L’été des Charognes écrit par Simon Johanin.

De Et je prendrai tout ce qu’il y a prendre écrit par Céline Lapertot.

J’ai créé un groupe Facebook (Jubilation Livresque) afin de partager ensemble nos réflexions, de faire des liens sur nos lectures précédentes, d’approfondir les paroles des auteurs et autrices.

N’hésitez pas, non plus, à partager vos avis, vos opinions, vos réflexions grâce au hashtag sur les réseaux sociaux #jubilationlivresque.

Merci de m’avoir lu ! 

8 thoughts on “MON CLUB DE LECTURE. Jubilation Livresque”

  1. Très belle idée. Comme je suis en train de réduire mes achats livresque (je commençai sérieusement à me mettre dans le rouge à cause de ça…) je vais essayer d’en trouver un des deux à la bibliothèque. Si c’est le cas je participerai avec grand plaisir.

    1. Pareil que toi xD du coup je n’apporte même plus mon porte monnaie quand je vais travailler, ça évite d’être tentée de flâner.
      Je suis très contente si mon groupe t’intéresse ! Tu me diras celui que tu as réussi à trouver ?

  2. Noooon, j’adorerais participer, mais je ne peux pas… Trop de trucs en cours (un challenge, un autre club de lecture…), c’est trop pour moi.

    Mais dis donc, même pour une simple annonce d’un club de lecture, ton article est génialissimement bien écrit 😮

    1. Tu fais un challenge ? Lequel ?
      Même si tu ne peux pas, tu peux rejoindre le groupe facebook, si tu as envie de voir les discussions sur les livres qu’on va lire.

      Je sais pas ce qui s’est passé quand je l’ai écris, je dois être influencée par le style essai en ce moment et surtout par L’asservissement des femmes écrit par John Stuart Mill.

      1. Je fais le challenge 12 mois, 12 amis, 12 livres.

        Je vais aller regarder ! Je vais très peu sur Facebook, mais je peux jeter un coup d’oeil…

        J’avais remarqué 😉

  3. Bonjour, je suis ton blog sans trop me faire remarquer. Je voulais saluer ton initiative. Je me retrouve dans ta formule de partage et de sens ( et dans cette citation de Sartre ). Je ne sais pas encore te dire si je pourrai participer, j’avais noté le livre de Céline Lapertot ( mais j’ai tant d’envie lecture, encore et toujours ).

    1. Merci beaucoup pour ce beau commentaire ! N’hésites pas si tu veux te joindre à nous, le but de ce groupe c’est de découvrir des œuvres, pouvoir s’en enrichir. Céline Lapertot a bouleversé des personnes de ma connaissance, j’ai très hâte de le lire ! Moi aussi je suis toujours à l’affût de bouquin, je ne pourrai pas vivre sans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.