Les lectures marquantes de 2018

J’ai fini l’année sur la douceur exquise de retourner dans mes mois passés pour savoir quels livres avaient conquis mon coeur, ils surgissent au nombre de six, de genres différents mais au contenu sublimes m’ayant tour à tour fait réfléchir, m’ayant aspergés d’une palette d’émotion […]

Read more

2018 en amont…

  2018 résonne comme trois phases, l’une trouble, l’autre nouvelle, la dernière de questionnement. Trois rondes. Je me revois encore, l’année dernière, la même période, rendant visite à ma mère et mon frère pour noël. On a partagé notre temps et nos discussion dans une […]

Read more

Notes sur canapé #1

   Dans le désordre de mon labyrinthe personnel, j’essaie d’arracher la corde d’Ariane collée aux griffes et aux ronces de mes émotions un peu trop enflammées. Pour mieux dire : Notes sur canapé est un nouveau concept d’articles tentant de me sortir de cette panne d’inspiration […]

Read more

Les chatouilles

Elle a transformé l’horreur pour en faire de l’or. Seule, assise, je ne perçois pas cette profusion de corps plutôt âgés, timides, bientôt engloutis dans l’obscurité de cette salle de cinéma ; ils attendent, comme moi, le début du film. Je me prépare car je t’attends. […]

Read more

La dame n°13

Un poème est une forêt pleine de pièges. On parcourt les strophes en ignorant qu’un seul vers, un seul mais suffisant, se fait les griffes en vous attendant. Peu importe qu’il soit beau ou non, qu’il possède une valeur littéraire ou en soit totalement dépourvu […]

Read more

Le roi des Aulnes

Les heures s’écoulent lentement à l’extérieur ; elles tremblent, s’inquiètent, appréhendent, se projettent vers des avenirs meilleurs encore flous, peut-être impossibles, lointain. Alors je succombe dans la vase de mes peurs, me noie dans un lac de tourbe, de boue, de vermine, recueille un cadavre mangé par les bestiaux spongieux, aqueux, aux couleurs enténébrées, répugnantes.

Read more

Les délices de Tokyo

Je me souviens de cette après-midi où, allongée sur mon lit, position idéale pour s’engouffrer dans les pages, j’ai lu Les délices de Tokyo, je me rappelle que ce fut avant ce manque de repère, cette sensation de nouveauté, de découverte, avant la tempête, un […]

Read more

Rien ne s’oppose à la nuit

Après une période de grand vide, le grand bleu de la vie qui cogne aux phalanges et au myocarde battant, après ces après-midis passées à regarder le plafond, le casque sur les oreilles de l’album de Vianney, après ces délicieux instants partagés en compagnie d’un […]

Read more