Ma cousine Rachel

Nous étions tous deux des rêveurs, sans esprit pratique, réservés, pleins de grandes théories et, comme tous les rêveurs, aveugle au monde éveillé. Nous étions misanthropes et avides d’affection ; notre timidité imposa le silence à nos élans jusqu’au moment où notre cœur fut touché. […]

Read more

S’en aller (II)

Elle pourchasse le vent, entre ses paumes serrées sur la lanière de son sac les vertiges d’une liberté sylphide, son écharpe à son cou meurtri, les marques de la déchirure, des traces, ces formes sanglantes de phalanges masculines, de gros doigts dominants. Elle l’a rencontré […]

Read more

Midnight in Paris

Dans les rues illuminées de Paris, la musique retentit ; des plans larges englobant l’architecture brune et mélancolique de la ville. Un peu nostalgique de ces pavés soignés, filmés sous une brume poétique, je repense à ma jeunesse où je sillonnais les mêmes rues, les mêmes […]

Read more

S’en aller (I)

Elle joue du violon. Dans le café aux bruits des pas et des voix, aux bavardages incessants, aux baisers donnés sur les lippes, elle joue du violon. Elle s’installe près de la fenêtre où les rayons s’embrasent de milliers de nuances d’or traversant les vitres où le paysage s’esquisse, une galerie où les œuvres exposées chatoient des couleurs évanescentes.

Read more

Une Maison de poupée

Je ne lis que très rarement des pièces de théâtre, sûrement car je ne me confonds pas directement avec le personnage, qu’une pièce de théâtre doit être vue, ressentie tactilement ou, du moins, se vivre par le jeu des acteurs et de la catharsis. J’avais […]

Read more

Code de la route #TAG

Profitant de ce temps estival et de mes derniers jours de repos avant la reprise du travail, j’ai perdu ma page noircie de lettre, je ne sais pas quoi écrire et je n’ai pas envie de rédiger des articles trop lourds. Flemmingite aigué donc, pour […]

Read more

Ligne éditoriale

Septembre approche. Avec lui, de nouvelles décisions, de nouvelles réflexions. Tenir un blog par exemple ; comment faire ? Comment choisir face à cette multitude de choix de thème, comment sélectionner alors que l’on ne le désire pas. La première fois que j’ai créé un blog, j’avais […]

Read more

Les raisins de la colère

Tout livre est politique ai-je entendu un jour sur une chaîne youtube (je me permets de remplacer le mot film par livre car les deux domaines sont apparentés aux Arts donc similaires et liés). Ma rencontre avec Steinbeck : foudroyante, émouvante ; elle m’enlaça de […]

Read more

La petite Fadette

Il y a de ces livres qui vous font rebondir le cœur, qui vous envoutent, vous enchaînent par leur charme ; il y a de ces ouvrages que l’on ne lâche pas jusqu’à dévorer la dernière page, de ceux qui vous seront un baume au myocarde, une fameuse rencontre. Ils peuvent sembler plats au premier abord, ou, au contraire, très intenses dès la première phrase ; et la fin ! On respire après le dernier mot, on analyse en dedans de soi, pour contempler les aspects physiques que ce bout de papier nous a procuré allégrement. Lire La Petite Fadette est une de ces œuvres-là, qui chatoie par sa simplicité, sa dévotion d’un monde meilleur, ses bons sentiments. Elle a voulu écrire de la beauté, de la quiétée dans un monde en révolution (industrielle, moderne), elle a souhaité supprimer la violence de la réalité, protéger ses paysans, faire voir les couleurs vives, magnifiques de sa région.

Read more